Picasso

En 1946, Picasso rencontre Georges et Suzanne Ramié, propriétaires de l’atelier de céramique Madoura à Vallauris. Ils lui font visiter cette fabrique et Picasso modèle trois petites pièces en terre cuite.

L’été suivant, curieux du devenir de ces pièces, Picasso revient chez Madoura avec une cinquantaine de dessins prêts à être traduits en terre cuite. Les pièces de l’été 1946, deux petits taureaux et une tête de faune ont été cuites et précieusement mises de côté.

Ce sera le début d’une aventure partagée exceptionnelle, riche de milliers de créations.

Entre 1947-1971, Picasso aurait réalisé environ 4500 céramiques.

A cette période, il sélectionne 633 céramiques et chacune de ces œuvres furent tirées en nombre limité sous les instructions de Picasso.

 

 

In 1946, Picasso met Georges et Suzanne Ramié, owners of the Madoura ceramics workshop in Vallauris. They arranged for him to visit the factory. Picasso modelled three small terracotta pieces.

The following summer, curious to learn what happened to these pieces, Picasso returned to Madoura with some 50 drawings ready to be translated into clay.

Those pieces from the summer of 1946, two small bulls and the head of a faun, had been fired and carefully put to one side.

This was to be the beginning of an exceptional shared adventure, rich in thousands of creations.

Between 1947-1971, Picasso created in excess of 4500 ceramics. During this time and under his strict instructions, he instigated the production of limited editions of 633 of these pieces.

 

 

André Villers

Rencontre avec Picasso en mars 1953,   qui le prend en sympathie et lui offre son premier appareil photo Rolleiflex. Il réalisera de très nombreux portraits du peintre, et leur relation évoluera même sur la réalisation d'une œuvre en commun à quatre mains de centaines d'images fondées sur l'expérimentation photographique. En 1984 il publie son texte Photobiographie relatant sa vie, sa démarche artistique et sa relation avec Picasso dans un numéro hors-série de Les Cahiers Du Sud qui lui est consacré.
La ville de Mougins dans les Alpes-Maritimes honore ce photographe par la création du Musée de la photographie qui porte son nom.
Depuis le 14 juillet 2006, André Villers est Chevalier des Arts et Lettres.
 
 
 

Arman

Yves klein

 

Jean Miotte

Artiste français, né à Nice  en 1928 et mort à Paris le 6 juin 1962. Malgré une carrière artistique très courte de 8 ans seulement (1954-1962), il est considéré comme l’un des plus importants protagonistes de « l'Avant-Garde » artistique d'après-guerre. 
Allant à l’encontre de l'opposition entre l’abstraction et la figuration, Yves Klein s'identifia à la monochromie dont il est notamment connu pour son pigment bleu nommé IKB pour International Klein Blue dont il déposa le brevet.
Ces monochromes qu’il réalise deviennent pour lui, des objets de culte s'inspirant du ciel. Il veut peindre un espace-couleur infini, le « monde de la couleur pure ».

Yves Klein, qui a épousé Rotraut Uecker le 21 janvier 1962, meurt d’une crise cardiaque le 6 juin de la même année
Arman, né Armand Fernandez le 17 novembre 1928 à Nice et mort à New York le 22 octobre 2005, est un artiste franco-américain, peintre, sculpteur et plasticien, renommé pour ses « accumulations ». Il fut l’un des premiers à employer directement, comme matière picturale, les objets manufacturés, qui représentaient pour lui les prolongements multiples et infinis de la main de l'homme qui subissent un cycle continu de production, consommation, destruction.

Karel Appel

Karel Appel né le 25 avril 1921 à Amsterdam, mort le 3 mai 2006 à Zurich, est un peintre et sculpteur néerlandais. Il a étudié à l'Académie royale des beaux-arts d'Amsterdam entre 1940 et 1943, et a commencé à exposer en 1946. Il tire ses influences de Pablo Picasso, Henri Matisse et Jean Dubuffet. En 1950, il va à Paris, et développe une réputation internationale en voyageant au Mexique, aux États-Unis, en Yougoslavie et au Brésil. Il a fait ses études à l'Académie royale des beaux-arts à Amsterdam. Sa première exposition se fit en 1946 à Groningue aux Pays-Bas, puis dans le monde entier à Bruxelles, New York, Paris Utrecht Montréal, Londres Tokyo, Barcelone. .Il a été inhumé au cimetière du Père-Lachaise.

Klaus Fussmann

Klaus Fussmann a étudié au Folkwangschule à Essen et au Hochschule für bildende Künste à Berlin. A partir de 1968 il a exposé ses oeuvres à Berlin et Cologne. En 1982 il expose à Mathildenhöhe, Darmstadt et en  1992 au  Kunsthalle Bremen.
Klaus Fussmanns a gagné des concours en peinture comme en 1972  Preis der Villa Romana (Florenz) et en  1979 le  concours de la ville de  Darmstadt.

SIl voyage beaucoup dans les iles, l'Australie, la Nouvelle Zélande et les Etats Unis qui influencent son travail. Il peint par thème : des portraits, des paysages, des fleurs, des intérieurs et surtout des peintures mortes. 
 

Michel Scarpa

Michel Scarpa est né à Paris en 1942 d'une mère russe et d'un père italien. Il part à Londres en 1958 ou il étudie la peinture au "Chelsea School".  Il aime la mentalité anglaise  et se tourne vers la sensualité des images de  Warhol et Lichtenstein...
Il est parti ensuite pour Monaco ou il s'investit dans le jeu et l'argent. en ne recomence à travailler dans l'art vers 1985. Il s'installe à St Paul de Vence et developpe son travail sur  le  Pop-Art et le  New Realism.
Son travail demande une observation entre les superpositions d'images. et ses oeuvres sont inspirés de sa biographie, sa personalité, ses passions et sa vie dans la société multi-média. 
 

Poète de l’abstraction lyrique, Jean Miotte s’en est allé à l’âge de 89 ans.

Né en 1926, Jean Miotte fut un des pionniers de l’abstraction lyrique des années 50 avec Jasper Johns, Soulages,Kijno, Tapies, Olivier Debré, J. Mitchell, Schneider, etc…et ami des plus grands artistes avec lesquels il a collaboré.

Après des études de mathématiques et la fréquentation des ateliers du Montparnasse à la fin des années 1940, il commença à exposer dès 1953 au Salon des Réalités nouvelles. Son art, qu’il puisait dans sa spiritualité, évoluera à de nombreuses reprises mais ne délaissera jamais l’abstraction. Passant de tableaux monochrome à des explosions de couleurs foisonnantes, puis à un graphisme plus assumé, ses recherches le conduisirent à explorer sans cesse de nouveaux terrains. Il reçut en 1963 le prix de la Ford Foundation qui lui donna accès à une bourse pour travailler aux États-Unis. Imaginée à New York en 2002, la fondation présente une collection permanente de ses œuvres. Jean Miotte nous a quitté le 1er mars dernier à l’âge de 89 ans.

 

Poet of lyrical abstraction , Jean Miotte went away at the age of 89. Born in 1926 , Jean Miotte was a pioneer of lyrical abstraction . After studying mathematics and attendance at workshops Montparnasse in the late 1940s, he began to exhibit in 1953 at the Salon of New Realities . His art, he drew from his spirituality evolve many times but never forsake abstraction. From monochrome paintings explosions teeming colors, then assumed a more graphic design, his research led him to constantly explore new terrain . He received in 1963 the price of the Ford Foundation, which gave him access to a scholarship to work in the United States. Conceived in New York in 2002 , the foundation has a permanent collection of his works. Jean Miotte left us on March 1 at the age of 89.

 

Enrica Borghi was born in Premosello Chiovenda (Verbania) in 1966. She divides her time between Ameno (Novara) and Berlin.

In 1990 she was awarded an MA degree, with a specialisation in sculpture from the Brera Fine Arts Academy in Milan, where she studied under the direction of Alik Cavaliere.

In 2008 she was selected for “The Planetary Collegium” Ph.D. M-node in collaboration with the University of Plymouth and the NABA Nuova Accademia Belle Arti of Milan.

In 2005 she founded and became the president of Asilo Bianco, a Cultural Centre dedicated to the development of the territory surrounding Ameno through literature and the arts.

 

Selected solo shows

2016 - Déchet, text Francesco Poli Podgorny Robinson Gallery, Paris (France)
2014 - Cristal dream, curated by Ronaldo Fiesoli, Patrizia Pepe Show Room, Prato.
             Sexy plastic, curated by Giordgio Caione, Pasajist, Istanbul.
2013 - Second Life, curated by Giovanna Nicoletti, Estorick Collection of Modern italian Art, London
2008 - Patchwork City, Galleria Alberto Peola, Turin

 

Enrica Borghi est née à Premosello Chiovenda (Verbania) en 1966. Elle partage son temps entre Ameno (Novara) et Berlin.

En 1990, elle a reçu un diplôme de maîtrise, avec une spécialisation en sculpture de la Brera Académie des Beaux Arts de Milan, où elle a étudié sous la direction de Alik Cavaliere.

En 2008, elle a été sélectionnée pour Ph.D. "The Planetary Collegium" M-noeud en collaboration avec l'Université de Plymouth et de la NABA Nuova Accademia Belle Arti de Milan.

En 2005, elle a fondé et est devenu la présidente de Asilo Bianco, un centre culturel dédié au développement du territoire environnant Ameno à travers la littérature et les arts.

 

 

Enrica Borghi

© 2016 Galerie du Chateau Antibes